Bouches-du-Rhône : déclinaison de l’état d’urgence

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

La déclinaison de l’état d’urgence national a été arrêtée par le Préfet des Bouches-du-Rhône et le Préfet de police des Bouches-du-Rhône.

Stéphane Bouillon, Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône, Préfet de la zone de défense sud, et Laurent Nunez, Préfet de police des Bouches-du-Rhône ont tenu ce jour une réunion avec les maires et les parlementaires du département en présence des forces de l’ordre.

Les manifestations doivent être déclarées en préfecture. Elles pourront être étudiées au cas par cas. Les maires pouvant décider de les interdire sur leur territoire selon les circonstances.

Les rassemblements par principe ne sont pas interdits mais ils ne sont pas recommandés pour l’instant.

Les établissements scolaires seront ouverts lundi mais les déplacements à l’étranger sont suspendus et ceux à à l’intérieur du territoire fortement déconseillés pour le moment.

L’état d’urgence instauré par décret permet l’instauration d’un couvre feu. Il devra être motivé par des circonstances précises et limité dans le temps et le lieu. Dors et déjà 1200 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés dans le département des Bouches-du-Rhône.

Un deuil national a été décidé pour les trois prochains jours. Durant cette période, le drapeau sera en berne dans l’ensemble des institutions publiques. Une minute de silence sera observée dans toutes les administrations publiques le lundi 16 novembre à 12h00.

Informations utiles
- Site internet du ministère de l’Intérieur : http://www.interieur.gouv.fr/
- Site de la Prefecture des Bouches-du-Rhône : www.bouches-du-rhone.gouv.fr/
- Le numéro d’information et d’assistance aux victimes 0800 40 60 05
- Si vous avez des informations pouvant aider les enquêteurs, contactez le 197