Dans un an, la déviation de La Calade

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

PNG - 448.7 ko

A un an de la suppression du passage à niveau de La Calade et de la mise en service de la déviation qui contournera le site, Martine Vassal, président du Conseil départemental, s’est rendue sur les lieux, avec le maire d’Aix, Maryse Joissains Masini.

Pourquoi le Conseil départemental ? Parce que les travaux concernent une ancienne route nationale, la RN 7, devenue départementale sous l’intitulé de D 7 N à la suite du retrait de l’Etat en 2006.

Le passage à niveau de La Calade, théâtre de plusieurs accidents – dont l’un, en 1993, avait coûté la vie à plusieurs enfants et au chauffeur de leur car scolaire – figurait sur la liste des passages à niveau préoccupants à supprimer. Pour ce faire, il a été décidé de créer une route qui contournerait ce point noir par le nord-est, entre le chemin d’Antonelle et la route du Colonel-Maurice-Bellec.

Le pont qui surplombera la voie ferrée a été réalisé, le rond-point d’Antonelle est actuellement en construction, il ne manque plus que la route. Ce devrait être l’affaire de quelques mois et, au printemps 2017, le passage à niveau de La Calade sera définitivement supprimé.

Quant aux piétons et aux cyclistes, eux aussi contourneront le passage à niveau par l’autre côté, grâce à une passerelle donnant sur le chemin des Gervais, et déjà réalisée.

Le coût global de l’opération aura été de 15 M €.
Plus tard, en bordure de la voie ferrée, la Ville d’Aix envisage de construire un grand parc-relais d’un millier de places.
Le trafic sur cette voie est de plus de 20 000 véhicules par jour.

Cliquez sur l’image pour agrandir le Plan de situation :

PNG - 3.2 Mo