Contre les feux de forêt, le débroussaillement c’est en ce moment

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Même s’il fait froid ou qu’il pleut, il ne faut pas oublier les feux de forêt. Pour les habitants de zones boisées, la période actuelle est la plus propice aux travaux d’élagage et de débroussaillement. C’est le sens du courrier que le préfet de région Stéphane Bouillon a adressé à tous les maires. Il rappelle notamment que lors des feux de l’été dernier, les propriétés débroussaillées ont en général été épargnées par les flammes, ce qui a permis aux pompiers de « se consacrer à une attaque plus dynamique du feu ».

L’automne est une période importante pour effectuer des travaux et des aménagements visant à prévenir ce risque. La première action à lancer – qui, en outre, est une obligation légale – est le débroussaillement. Il faut enlever la broussaille et les buissons dans un rayon de 50 mètres autour de toute construction, et 10 mètres de part et d’autre des voies d’accès privées. Il convient également de veiller à un certain espacement entre les végétaux (2 mètres entre les couronnes des arbres, et 5 mètres entre les buissons), pour éviter qu’un éventuel incendie ne se propage de l’un à l’autre. Il faut enfin faire en sorte que son habitation soit éloignée d’au moins 3 mètres de tout végétal. Ces travaux sont à réaliser jusqu’au 31 mai.

Même si cette opération est coûteuse la première année car elle peut impliquer l’abattage d’arbres et leur élagage, par la suite elle ne représente qu’un entretien de la végétation basse, qui doit se faire tous les trois ans environ.

Attention ! Dans le but de lutter contre la pollution de l’air, le brûlage des végétaux résiduels de coupe n’est plus autorisé. Les végétaux devront soit être broyés puis répandus au sol, soit être transformés en compost, ou bien encore être transportés à la déchetterie la plus proche. Il ne faut évidemment pas les laisser intacts sur place : ils risqueraient d’aggraver les effets d’un feu de forêt.

Renseignements complémentaires auprès des mairies annexes ou de la direction Environnement et risques majeurs de la Ville (04 42 28 07 76).