Ashkelon

Ashkelon

Accord de jumelage

Ashkelon

Mairie d’Ashkelon
7 rue de l’héroïsme
78190 Ashkelon
M. Tomer Glam (Maire)
tomer-g@ashkelon.muni.il
Tel +972/867 923 80
M. Dover (porte parole - communication)
m-dover@ashkelon.muni.il
Tel +972/867 923 85
Mme Galit Amzallag (Directeur Relations internationales)
karin-a@ashkelon.muni.il
Tel +972/867 922 40 |+972/549 908 240 | +972/508 996 427

Israël

District Sud au nord de la Bande de Gaza

47788 km² (2 337 hab./km2)

111 700

Ashkelon Régional Collège et l’Institut d’études supérieures d’Ashkelon (sciences sociales - mathématiques - informatiques)

5000

M. Tomer Glam

5 ans (prochaines élections en 2023)

Part des principaux secteurs d’activité dans le PIB :

  • Agriculture : 1,9%
  • Industrie : 23,4%
  • Services : 74,7%
    La France est le 8e fournisseur d’Israël qui constitue le 2e client de la France au Proche-Orient après l’Egypte. Les principaux secteurs d’exportation française concernés sont : l’automobile, la chimie, l’audiovisuel et les cosmétiques.
    La France est la deuxième destination touristique des Israéliens, après les Etats-Unis.
    Dans cette capitale régionale, se concentrent d’importantes activités économiques, tant dans le secteur public (services administratifs régionaux, hôpital public, quartier général de la police, tribunal d’instance et bureaux gouvernementaux) que privé (commerce, industrie, services – particulièrement tourisme) En tant que ville bénéficiant du statut de "première priorité" au niveau national, Ashkelon bénéficie d’importants avantages concernant l’investissement (prêts, réductions d’impôts).

Ces collectivités locales exercent les mêmes compétences de proximité sous l’étroite tutelle du ministère de l’Intérieur :

  • Etat civil
  • Foncier, urbanisme
  • Voirie
  • Eau et assainissement
  • Déchets ménagers
  • Espaces verts
  • Maintien de l’ordre public, gardiennage et sécurité
  • Services sociaux
  • Education
  • Santé
  • Culture
  • Sports et loisirs
  • Développement économique
  • Religion
    Le programme national initialement prévu pour surmonter en 10 ans l’insuffisance à venir des ressources, ainsi que pour renflouer les aquifères surexploités, a été repensé pour privilégier dans l’immédiat de grandes usines de dessalement - à Ashkelon et à Hadera - en faisant appel notamment à l’investissement privé.

Communauté française en Israël : plus de 38 000 immatriculés, population totale estimée à 66 000 personnes.
L’axe prioritaire des relations extérieures est tourné vers les Etats-Unis, allié stratégique d’Israël. Néanmoins, les relations avec l’Union européenne deviennent de plus en plus essentielles eu égard à l’ampleur des échanges commerciaux entre les deux entités. La signature d’un accord d’association en 1995 dans le cadre du partenariat euro-méditerranéen lancé lors de la conférence de Barcelone a conforté ce rapprochement.

141 conseils locaux (gérant les villes entre 5.000 et 20.000 habitants) et 54 conseils régionaux (responsables de plusieurs villages).
L’Union des Autorités locales d’Israël (ULAI), créée en 1938, représente les municipales et les conseils locaux devant le gouvernement et s’occupe particulièrement des jumelages de villes et des échanges de délégations internationales.

Relations politiques :
Les relations franco-israéliennes, déjà très riches, se sont renforcées des dernières années avec les questions régionales, le dossier du nucléaire iranien et la recherche d’un dialogue des cultures. Cette densité de relations est notamment due à l’importance de la communauté francophone en Israël et à la place de la communauté juive en France.
L’ambition première des relations bilatérales franco-israélienne est notamment d’améliorer l’image qu’entretiennent l’une de l’autre les opinions publiques françaises et israéliennes et de proposer des projets de coopération bilatérale concernant l’ensemble des acteurs économiques et culturels français.

Relations économiques :
Les échanges franco-israéliens ont quasiment doublé en dix ans malgré une inflexion sensible en 2002.
La France est le 8e fournisseur d’Israël qui constitue le 2e client de la France au Proche-Orient après l’Egypte. Les principaux secteurs d’exportation française concernés sont : l’automobile, la chimie, l’audiovisuel et les cosmétiques.
La France est la deuxième destination touristique des Israéliens, après les Etats-Unis.

Coopération culturelle, scientifique et technique
La coopération culturelle, scientifique et technologique avec Israël, régie par un accord bilatéral de 1959, repose sur un retour d’une francophonie vivante et la consolidation de la position de la France en tant que 3e partenaire en matière de coopération en recherche scientifique et technologique.
La promotion de la culture française en Israël repose sur un réseau culturel de 5 établissements conforté par l’action du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France.

Voir en ligne : http://www.ashkelon.muni.il/Pages/default.aspx