Aix vend ses parkings à la SEMEPA

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique


Cette décision permet à la Ville de se soustraire à l’obligation de céder gratuitement ses parkings à la Métropole, ce que la loi imposait. Elle remplace ce don – forcé – en une vente, pour un prix de 65 millions d’euros. Et les Aixois conserveront des tarifs de parking moins chers qu’ailleurs.

Après deux délibérations préalables, en juillet 2015 et mai 2016, le conseil municipal vient de vendre ses parkings dits « hors voirie » à la Société d’économie mixte d’équipement du Pays d’Aix (SEMEPA), qui les exploitait jusqu’alors au travers de délégations de service public. Cette vente concerne huit parkings : Bellegarde, Cardeurs, Carnot, Méjanes, Mignet, Pasteur, Signoret et Rotonde.

Nous avons déjà exposé que, dans le cadre de la réforme territoriale, la Ville aurait été obligée de céder gratuitement ces parkings à la Métropole. Or ces parkings représentent un patrimoine, que la Ville a créé, que ses habitants ont payé, et il aurait été anormal de devoir les donner.

D’autant que cela aurait entraîné une « harmonisation » des tarifs, c’est-à-dire, en clair, une augmentation, car les tarifs des parkings des autres villes – et notamment Marseille – sont plus chers. Le maire souhaite justement conserver des prix attractifs, pour permettre aux Aixois de continuer de venir en ville, et aux commerçants de travailler sans subir la concurrence des hypermarchés qui, eux, ont des parkings gratuits.

La Ville a donc préféré vendre ses parkings à son partenaire privilégié : elle et la SEMEPA se sont mises d’accord sur la somme de 65 millions d’euros que la seconde versera à la première ; cette offre est conforme à l’évaluation réalisée par les service de France Domaine. Cette somme sera versée en cinq annuités. Pour la Ville, elle permettra de compenser, en partie, les baisses des dotations imposées par l’Etat.

A ceux qui redoutent que cette vente aboutisse à ce qu’on enlève la politique de stationnement aux élus, pour la transférer à des non-élus, sans garantie que cette politique sera conservée, on répondra que ce sera exactement l’inverse : la SEMEPA est une société d’économie mixte gérée par un conseil d’administration dans lequel les élus de la Ville sont majoritaires. Les tarifs resteront contrôlés par la Ville ; cela fera partie du contrat entre les deux partenaires. En outre, le rapport annuel d’activité de la SEMEPA est présenté chaque année au conseil municipal. Cette vente permet aussi d’éviter aux parkings aixois de passer sous la coupe de grands groupes – comme à Marseille – et d’être gérés par des structures extérieures à la Ville.