Aix fournisseur de matière première numérique

Avec l’Open data, Aix joue la carte de l’intelligence collective

Publié dans La ville se dessine - Explorer cette rubrique

La Ville d’Aix-en-Provence partage progressivement et gratuitement ses données numériques à l’exclusion des données personnelles ou nominatives.

Après avoir fait approuver, lors du conseil municipal du 8 octobre 2012, l’adhésion de la Ville au programme régional Open data, la Ville d’Aix travaille aujourd’hui au recensement des données susceptibles d’enrichir ce portail régional. Les premières informations rendues publiques ont concerné la base d’adresses des événements aixois dans le cadre de Marseille-Provence 2013.

Depuis 2010, plusieurs collectivités se sont lancées dans l’ouverture et le partage de leurs données publiques. Ces dernières sont ainsi mises à disposition du grand public, de chercheurs, ou de toute entreprise ou association qui souhaiterait les réutiliser. Leur « libération » a notamment permis à des innovateurs ou des entreprises de développer des applications de services à la personne pour smartphones ou tablettes.

L’objectif est clair : aider tous les acteurs économiques dans leur travail de création de nouveaux logiciels. Cette nouvelle synergie permet en effet le développement d’applications en relation directe avec le territoire de la commune. Exemple : la Ville peut mettre à disposition des entreprises l’ensemble de ses données cartographiques, l’historique de tous ses monuments culturels et des anecdotes cinématographiques sur les films tournés. Une start-up spécialisée dans la réalité augmentée pourrait alors développer une application au service des Aixois amoureux de leur cité. Le portable en poche, lorsqu’un usager s’approcherait de l’un des lieux recensés, une info-bulle apparaîtrait sur l’écran et dévoilerait des extraits des films réalisés à cet endroit, l’histoire d’un hôtel particulier ou d’une fontaine.