Abattage de deux arbres place Saint Honoré

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

ABATTAGE DE 2 ARBRES PLACE ST HONORE SUITE A LA CHUTE DE BRANCHES SUR DES PASSANTS ENTRAÎNANT DES BLESSURES

Vendredi 14 juin, en milieu d’après-midi, deux arbres ont été abattus sur la place Saint Honoré suite à la chute de branches sur des passants, faisant deux blessés. Les deux arbres présentaient les signes d’une infection par un champignon, le « polypore hérissé ».

Le 14 juin, des vents tourbillonnants de 7 nœuds ont été constatés sur Aix. La place Saint Honoré, située à l’intersection de 6 rues, a été plus sensible aux couloirs de vent ce jour là.

Aux alentours de 16h15, 3 charpentières dont 2 de diamètre d’environ 40 cm se sont décrochées des deux sophoras situés sur la place, entrainant des blessures sur deux passants.

La Direction des Espaces Verts est arrivée sur place au moment des faits. Un périmètre de sécurité a été immédiatement mis en place par la Police Municipale et la Police Nationale. Les pompiers ont pris en charge les blessés et les ont évacués.

Il a été constaté des fissurations fraiches sur le tronc des arbres dues au vent fort et à la fragilité du bois ainsi que de la pourriture blanche (traces d’un champignon, le polypore hérissé) à l’intérieur des charpentières tombées sur le sol.

Les arbres présentaient les signes d’une bonne physiologie apparente (feuillage vert fourni) hormis une charpentière desséchée visible - les deux arbres avaient été inscrits pour la prochaine campagne d’expertise phytosanitaire.

Il faut savoir que l’infection par ce champignon n’est pas perceptible immédiatement sur l’arbre et que l’apparition des signes d’infection peut prendre plusieurs années.

Dans ces conditions, il a été décidé de procéder à la mise en sécurité des arbres.
Au fil de cette opération, il a été observé que l’ensemble des charpentières étaient infectées et ce jusqu’à leur départ du tronc.
La décision d’abattage jusqu’à la base de l’arbre a donc été prise.
En effet, il n’était pas envisageable de laisser ces deux arbres sans aucune branche en forme de « totems ».

UNE ÉTUDE DES SOLS AVANT DE REPLANTER

Les deux arbres devraient être remplacés lors de la prochaine campagne de plantation (après l’été). En amont, une étude des sols et réseaux souterrains va être réalisée pour évaluer la faisabilité de planter dans de bonnes conditions de jeunes arbres en renouvellement sur la Place Saint Honoré.
Dans l’attente de cette étude, les souches restantes des arbres coupés seront grignotées en surface et recouvertes à niveau pour assurer la sécurité des passages piétons sur la place.

POUR RAPPEL...

Les arbres et les champignons en milieu urbain

Les arbres sont des êtres vivants soumis à des agressions plus ou moins fortes. C’est pourquoi, il est impossible d’avoir des arbres sans défauts en ville. Malheureusement, bon nombre d’arbres ont subi des blessures et sont infectés par des champignons.
Les carpophores de pathogènes (partie visible du champignon) peuvent être perceptibles depuis l’extérieur, et d’autres peuvent être non perceptibles.
Le risque de rupture (ou danger « éventuel ») est alors plus ou moins prévisible, ce qui n’exclue pas que des évènements exceptionnels qui peuvent affecter l’arbre (ex : forts vents, orages, fouilles à proximités des arbres, etc.)
Il est par ailleurs possible de conserver des arbres avec des champignons en ville quand le contexte le permet, hors impacts dus à des travaux aggravant les racines. C’est le cas pour un micocoulier au Parc Jourdan, conservé mais surveillé avec ses champignons.