" 2084. la Fin du monde" - rencontre avec l’auteur Boualem Sansal

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

RENCONTRE AVEC Boualem SANSAL POUR SON ROMAN
"2084. La fin du monde"


Mercredi 13 janvier 2016 à 18h00
Amphithéâtre de la Verrière – BIBLIOTHÈQUE MÉJANES
Sur inscription


Le Prix Méjanes des Écrivains du Sud, prix littéraire, est un partenariat entre le Centre des Écrivains du Sud-Jean Giono et la Bibliothèque Méjanes. Il couronne un roman de la rentrée littéraire écrit en français, choisi dans une sélection de dix romans proposés par Paule Constant.

L’auteur Boualem Sansal rencontrera ses lecteurs à l’occasion de la publication de son livre "2084. La fin du monde" paru aux éditions Gallimard. Le débat sera animé par Paule Constant.

Boualem Sansal est né en Algérie où il a fait des études d’ingénieur et un doctorat en économie.

Haut fonctionnaire au ministère de l’Industrie algérien jusqu’en 2003, date à laquelle il est limogé en raison de ses écrits et de ses prises de positions critiques sur l’arabisation de l’enseignement et l’islamisation de l’Algérie.
Son premier roman « Le serment des barbares » a reçu le prix du premier roman et le prix Tropiques 1999.

Son livre « Poste restante », une lettre ouverte à ses compatriotes, est resté censuré dans son pays. Après la sortie de ce pamphlet, il est menacé mais décide de rester en Algérie.

Un autre de ses ouvrages, « Petit éloge de la mémoire » est un récit épique de l’épopée berbère.

Boualem Sansal reçoit le Grand Prix RTL-Lire 2008 pour son roman « Le Village de l’Allemand » ainsi que le prix Nessim Habif, le prix Louis Guilloux et le Grand Prix de la Francophonie.

En juin 2012, il reçoit le prix du Roman arabe pour son livre Rue Darwin, avec l’opposition des ambassadeurs arabes qui financent le prix. Le 13 juin 2013 l’Académie française lui décerne le grand prix de la Francophonie, doté de 20 000 euros.

Son dernier roman "2084. La fin du monde", raconte l’avènement d’un empire planétaire intégriste. Il a reçu le Grand Prix du roman de l’Académie Française ainsi que le titre de meilleur livre de l’année par la rédaction du magazine Lire.

Les 10 titre retenus, dévoilés le 30 septembre 2015 par Paule Constant :
- "2084. La fin du monde", Boualem Sansal, Gallimard
- "Titus n’aimait pas Bérénice", Nathallie Azoulay, P.O.L.
- "Le censeur", Clélia Anfray, Gallimard
- "Eva", Simon Liberati, Stock
- "Un amour impossible", Christine Angot, Flammarion
- "Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes", Olivier Bleys, Albin Michel
- "La petite femelle", Philippe Jaenada, Julliard
- "D’après une histoire vraie", Delphine de Vigan, J.-C. Lattès
- "Les prépondérants", Hédi Kaddour, Gallimard
- "Achab (Séquelles)", Pierre Senges, Verticales