200 personnes pour échanger sur les 3 places

Archive

Publié dans Actualités - Explorer cette rubrique

Une réunion publique s’est tenue en salle des États de Provence le 26 juillet. Au programme : le projet de rénovation des places Verdun-Prêcheurs-Madeleine et les arbres dans la ville.

PNG - 493.8 ko

Durant près de 4 heures, près de 200 personnes ont échangé avec le maire de la Ville d’Aix-en-Provence, Maryse Joissains Masini et les élus concernés par le projet de rénovation des places Verdun-Prêcheurs-Madeleine et plus globalement, des arbres dans la ville.

Au cours de cette réunion, le maire et les acteurs du projet ont présenté le phasage précis de la rénovation des places Verdun-Prêcheurs-Madeleine. L’installation du chantier commencera comme prévu le 29 août et dès cette date-là, les marchés seront déplacés. Les fouilles archéologiques préventives sont prévues au début des travaux. « La place est un emplacement clef pour comprendre l’histoire de la ville entre l’antiquité et le XVème siècle et ces fouilles sont une opportunité pour la reconstituer » a expliqué Nuria Nin, la directrice du service Archéologie de la Ville. Un accueil sera assuré en permanence pour informer les passants des découvertes en cours. Des animations sont également prévues tout au long du chantier (café-discussion, parcours ludique...).

Une boite à idées ouverte aux riverains

Concernant la question sensible de l’abattage des platanes, le maire a redit qu’elle avait demandé une 3ème expertise des arbres, auprès d’un cabinet volontairement extérieur à la ville (installé à Toulouse). Et seuls les sujets définis comme dangereux seront abattus.

Concernant le projet en lui-même, le sens de circulation actuel sera conservé tel qu’il est aujourd’hui, mais les plans des places permettent d’envisager à l’avenir la piétonisation de certaines parties. « Ca va devenir un lieu de déambulation très agréable » a assuré Maryse Joissains Masini. Le maire a également répondu à un certain nombre d’inquiétudes des personnes présentes : la circulation des diablines et mini-bus sera conservée ; le marché reviendra ; une indemnisation des commerçants sera déclenchée si nécessaire et, la place ne deviendra pas comme celle des Cardeurs, une suite de terrasses... Elle a également retenu la proposition d’une boite à idées ouverte aux riverains, commerçants....

Un nouveau nom pour le quartier

Le maire a rappelé que l’origine de ce projet prenait racine dans la rénovation obligatoire des réseaux d’eau : eau potable, eaux usées, et surtout redimensionnement du réseau d’eau pluviale pour éviter à l’avenir les phénomènes d’inondation dans les caves du centre-ville.

Il a été prévu de donner un nouveau nom au quartier, une piste a été avancée, le « quartier comtal », mais celui-ci pourra être discuté en concertation.

Enfin, concernant le projet de parking des Arts et métiers, Maryse Joissains Masini a annoncé : « qu’après avoir écouté tout ce qui a été dit, le parking va se faire mais sous le parc Rambot. Cela permettra aussi de procéder à une réhabilitation complète de ce parc de 2,5 hectares. »
Il sera réalisé sur une surface de 3 000 m² et comprendra 400 places.


A voir aussi :